Rechercher
  • Rage Girl

Grosse indigestion

Dernière mise à jour : 2 nov. 2020

Ces derniers mois, ze Rage Girl qui est en moi n’arrivait plus à s’exprimer, c’était coincé. Et pour cause j’ai fait une indigestion, une énorme indigestion. En cette période trouble, j’ai eu un trop plein d’informations mêlé à l’isolement, et une super envie de claquer la gueule de tout le monde. Tout m’est resté en travers : Le Coronavirus, le confinement, les pathétiques discours de Macron, la corruption, la crise économique, l’attente d’un vaccin inutile et dangereux, le scandale de la chloroquine, le diktat de l’OMS, l’école à la maison (grosse punition, LOL).


J'appelle mon pote Poisse Man, parti faire du bénévolat dans les hôpitaux. Peut-il m'aider à y voir plus clair sur cette pandémie qui paralyse tout ? Bah non, en fait, on patauge tous dans ce bourbier. Bonjour l'angoisse !

La politique gouvernementale, la gestion déplorable de ce putain de confinement, les manipulations médiatiques ont fait des ravages, certes financiers, mais surtout psychologiques sur l’ensemble de la population. La crise sanitaire s'est accompagnée d'une brutalité inouïe : l'augmentation des violences conjugales, des féminicides, des infanticides, des suicides, la culpabilisation, les contrôles répressifs, les mensonges d’État à répétition, l’hypocrisie du gouvernement, le profit sur le dos de la solidarité, l’inutilité du masque (normal, y'en avait pas), puis l’obligation d’en porter sous peine d’amende (ça y est, on a du stock, les gars !), la contrainte de confinement, "restez chez vous", mais "allez travailler", "nous sommes en guerre" (on en parle de la Syrie ?), l’isolement, l'achèvement de nos vieux (on n'avait pas une p'tite réforme sur le feu ?), la perte de repères, des réalités, les pertes massives d’emplois, le dédommagement des grandes entreprises, les fermetures de petites et moyennes entreprises, des petits commerçants, restaurateurs, artisans, les versements de dividendes aux gros actionnaires, le bordel du déconfinement, une médaille en chocolat pour les soignants (et merci, hein), l’opinion publique à tout va et le grain de sel de ton voisin, la délation de son prochain, le jugement de l’autre, les paranos, les laxistes, les clips confinés, le métro blindé pour aller travailler mais fermeture de tous lieux de loisirs, ou d’exutoire pour la population asservie, l’effondrement du tourisme, de la culture, les dons de congés payés aux infirmières pendant que le gouvernement s’occupe de dédommager Air France, l’ISF n’est toujours pas à l’ordre du jour, « allez ramasser des fraises » bande de feignasses d’enseignants, en fait non, on va rouvrir les classes et vous allez vous démerder à faire double travail. (Blurp !) GROSSE INDIGESTION !


Résultat, au déconfinement : angoisse, anxiété, frustration, sentiment d’injustice, colère, entourage en dépression, envie de pleurer, doute, attente oppressante, et surtout des nausées en permanence. J’ai essayé de me contenir, de respirer, de relativiser, de me calmer, rien à faire ! Mais là, ça y est, ça va mieux, car je commence à comprendre mon malaise. Alors ça sort d’un coup ; la petite rageuse qui est en moi se libère et je dégueule une bonne fois (ça me soulagerait presque, si je n’avais pas autant d’emmerdes).



En fait, ce malaise est dû à un excès d'informations, de non-sens et d'isolement, provoqués volontairement par autrui. Dissonance cognitive.

Selon Hannah Arendt, les régimes totalitaires prennent un pouvoir “total” sur les individus en les arrosant d’informations contradictoires, jusqu’à ce qu’ils n’aient plus aucun moyen de savoir où se trouve la vérité. [...] Quand tout le monde vous ment en permanence, le résultat n'est pas que vous croyez ces mensonges, mais que plus personne ne croit plus rien. Un peuple qui ne peut plus rien croire ne peut pas se faire une opinion. Il est privé non seulement de sa capacité d'agir mais aussi de sa capacité de penser et de juger. Et, avec un tel peuple, vous pouvez faire ce que vous voulez [...]

Tout est dit. Avec cette petite touche en plus : nous alimentons nous-mêmes la confusion en propageant toutes ces (contre-)vérités. Je n'affirme pas que nous allons vers un système totalitaire, privé de toute liberté (quoique), mais la stratégie de semer volontairement le trouble dans les esprits pour éviter l'insurrection générale et en profiter pour placer plein de carottes dans le fion des Français m'apparaît comme évidente.


Oui, toute cette situation est gerbante, "Indignez-vous", disait Stéphane Hessel

Et si on arrêtait d’être gouvernés par une bande de trous du cul qui n’a jamais voulu notre bien ?

Et si on exigeait la destitution du président, la dissolution de l’Assemblée nationale et une nouvelle constitution pour une nouvelle république démocratique ?

Ça paraît utopiste comme ça au premier abord, mais LREM est en train de perdre sa majorité absolue à l'Assemblée nationale, les citoyens sont déçus et en colère ; franchement, c'est faisable.



Merci à John Luit pour les dessins https://johnluit.wordpress.com/




80 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout