Rechercher
  • Rage Girl

Crise sanitaire, crise de nerfs

Dernière mise à jour : mars 4

Les chiffres, les chiffres, les foutus chiffres du virus. Ils envahissent nos télés, les journaux et même nos téléphones portables. Tu sais, les applis pourries genre Upday que t'as jamais demandées, mais qui ramènent leur fraise tous les jours dans tes notifications.

Et là, je suis ultra vénère de Rage Girl de ouf !

Je reviens de vacances et je suis écœurée. Tu veux du chiffre ? Je suis allée dans une région où il n'y a quasi pas de Covid, deux cas pour une ville de 19 000 habitants. J'imagine que la population locale doit bien avoir les boules d'être punie pour toute la France. Ce n'est déjà pas facile de tenir une structure commerçante en temps normal. Mais ça fait un an bordel ! Tous ces restaurateurs, bars, salles de spectacle, discothèques, écoles de danse, privés de travail et menés doucement à la ruine ; tous ces adultes et enfants interdits d'activités sportives, ces jeunes en dépression, voués à la sédentarité... Ok, nos petits vieux et les personnes fragiles peuvent en mourir (comme la grippe d'ailleurs). On veut se débarrasser du virus ? Alors faisons-le bien, une bonne fois pour toute.

Ça leur ferait quoi au gouvernement, de se sortir les doigts du cul et de s'organiser plus intelligemment ? Ça ne doit pas être bien compliqué d'appliquer des mesures restrictives en fonction des départements, comme en Australie ou en Nouvelle-Zélande.

On refait un confinement général strict, divisé en plusieurs régions ou départements. Dès qu'une zone devient blanche, la population reprend sa vie normalement mais frontières fermées : adieu les masques, les restaurants rouvrent, on peut sortir le soir, aller boire un verre, se sociabiliser, reprendre les activités culturelles, sportives, les sorties cinés, les spectacles, mais localement. Puis quand la région voisine est décontaminée, on ouvre les frontières entre ces deux zones, etc.

Franchement, pourquoi porter un masque sur une plage vide de 2 km ? (si si, y'a des crétins qui le font). Pourquoi le petit bar du village qui peine à survivre est privé d'ouverture ? Pourquoi punir ma grand-mère, isolée depuis un an au fin fond de sa campagne habitée par trois pelés ? Le premier magasin à cinq kilomètres de chez elle, au ¾ du temps vide de clients, lui impose de porter un masque alors qu'elle est déjà essoufflée sans. Complètement con ! Pourquoi punir ces zones quasi désertes parce qu'il y a un cluster à Nice, Paris ou autres grandes villes ? Les gens sont moralement détruits, fatigués, effrayés, frustrés, la colère monte, on continue de les enfoncer un peu plus chaque jour. Et on attend tous, patiemment, que notre président, alias Golden Gland, pète dans son slip tous les dix jours, pour savoir ce qu'on doit faire. Maintenant il envoie Super Toutou faire les annonces à sa place, et c'est pas mieux. Les députés n'ont même plus leur mot à dire, ils sont muselés, impuissants. C'est la merde les gars !

Qu'on ne vienne plus me dire que le gouvernement (enfin, Golden Gland tout seul) fait ce qu'il peut, ce ne sont pas les exemples de stratégies qui manquent à l'étranger. C'est son boulot de gérer les déséquilibres, il a été élu pour ça, par les citoyens français. Normalement nous ne devrions pas être en autocratie, mais en démocratie - de dêmos et kratos, le pouvoir du peuple (avec une muselière ouais !).

Mais pourquoi s'acharner à plonger la population dans la misère ? Réponse : pour qu'elle soit suffisamment désespérée et accepte LA solution à tous nos problèmes, "le passeport sanitaire". Tadaaaaam ! annoncé par Golden Gland, en personne, le 25 février dernier. Passeport ou passe-droit pour creuser un peu plus les différences, savoir si tu es un pestiféré ou non. Mais qu'on se rassure, le vaccin n'est pas obligatoire, enfin, pas encore...

On nous diffuse ensuite l'exemple admirable d’Israël, dont la population est vaccinée à 55 %. Depuis, ils ont la chance d'avoir un putain de pass pour aller voir un spectacle en respectant la putain de distanciation sociale. C'est pas magnifique ? Ça vend du rêve de merde et des vaccins.

Souvenez-vous. On en est là, on est des marionnettes gouvernées par des guignols.

Ils ont suivi le plan à la lettre, et on a laissé faire. La preuve en vidéo ci-dessous.

J'en ai marre, vous en avez marre, on en a tous marre ! Ça ne vous plaît plus d'être un mouton ? Alors soyez désobéissants, refusez le passeport sanitaire, n'élisez plus les politiciens véreux qu'on veut nous imposer (ils ne vivent pas dans notre monde), choisissez la citoyenneté, la solidarité, cessez de vous faire manipuler, n'écoutez plus les infos qu'on vous donne, allez les chercher, apprenez à penser par vous-même.

C'était mon caca nerveux du jour.









47 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout